28/12/2012

Ils sont passés par un centre d'instruction avant de gagner le front

Novembre 1914, le front s'est stabilisé sur l'Yser. La guerre des tranchées commence. Il manque d'effectifs car les combats et la retraite ont décimé certains régiments ou éclaircis les rangs de bien d'autres. Puis il y a tous ces prisonniers faits dans les positions de Liège, Namur et Anvers. A partir de novembre 1914, de nouveaux volontaires, malgré tous les dangers encourus pour rejoindre le front, arrivent. Ils sont nombreux à se présenter en France, là où les autorités belges ont installé les centres d'accueil. L'armée belge ouvre plusieurs centres d'instruction afin de former les recrues avant de les envoyer dans les unités combattantes.

Lire la suite

09:49 | Lien permanent