11/01/2013

Que de démarches et de soucis pour rapatrier les corps des soldats.

Du fait de la gravité de leurs blessures (ou malaldie), plusieurs de nos concitoyens ont été soignés dans des hôpitaux implantés loin derrière le front. On les retrouve pour la plupart en France, à Lyon, Guemps, Bourbourg, Nice ou Calais, d'autres furent soignés en Grande-Bretagne, plus particulièrement à Londres, plusieurs en Hollande et un seul, de Lesve,  à Genève en Suisse. Hélas pour quelques-uns, tous les efforts des médecins furent inutiles et ils décédèrent loin de leur village natal.

Lire la suite

16:08 | Lien permanent