02/03/2013

Vu la gravité de leurs blessures, ils sont évacués vers l'arrière

Ils sont plusieurs de l'entité à avoir reçu des soins dans des hôpitaux militaires. Certains pour des blessures légères mais qui méritaient néanmoins des soins plus  importants que ceux donnés dans les postes de secours proches du front, d'autres carrément évacués vers l'arrière car leur état de santé nécessitait une hospitalisation plus longue, des soins plus lourds. Pour blessures mais également pour maladies car des contagions frappaient les hommes dans les tranchées.

Une fois remis sur pied, les soldats partaient vers une institution pour une convalescence plus ou moins longue. Ensuite, après avoir été reconditionnés dans des dépôts proches du front, ils rejoignaient leur régiment avec certainement une forte appréhension. Avec ce qu'ils venaient de vivre...


Ambulance:

En 1914, ce terme désigne un poste de soins, un hôpital de campagne est considéré comme une ambulance.

Déjà dès les premiers jours de guerre, Alexis et Camille  sont hospitalisés dans les ambulances namuroises.. Ils seront faits prisonniers car elles n'ont pas été complètement évacuées. Camille recevra des soins complémentaires dans un lazaret en Allemagne.

 

Joseph, de Bois-de-Villers, est blessé à Berlaere. une balle de mitrailleuse dans le pied. il est évacué vers un hôpital anglais jusqu'au 2 mai 1915. Il revient en France, à Auvours (Calais) pour y suivre une formation avant de rejoindre son régiment. Le 16 octobre 1916, il est de nouveau évacué vers l'hôpital de Dinart (Bretagne),  cette fois pour maladie. Il ne reviendra au front que le 15 avril 1918, après être passé par un centre de revalidation à Criel-sur-mer.

D'autres ont eu moins de chances.  Constant est mort à Lyon, Camille décède à l'hôpital Saint Pons à Nice, Jules à l'hôpital Franklin à Saint-Malo, Emile et Donat trépassent à Bourbourg et Fernand à Calais et Raymond  décède à Guemps. Les derniers perdront la vie dans les hôpitaux de La panne: L'Océan et le Cabour, près d'Adinkerke. Sauf Joseph, qui, soigné en Suisse est transféré à Saint-Jean Cap Ferrat (Nice)  pour sa convalescence et reviendra guéri à Lesve en 1919.

0000.jpg

Jules, Joseph, Emile, Joseph et Emile, cinq de nos blessés;  deux en reviendront.

 

03 malo jules.jpg

Hôpital Franklin à Saint-Malo,  un hôtel transformé en institution de soins pour les blessés du front.

01.jpg

Joseph, de Lesve,  soigné en Suisse puis en Fance.

05 bourbourg.jpg

L'hôpital de Bourbourg, une détente pour les malades. Une pièce de théâtre.

0 pour blog (7).jpg

L'hôpital Saint-Pons à Nice.

07 joseph.jpg

Un extrait du dossier de Joseph, blessé d'une balle de mitrailleuse dans le pied.

04 malo jules.jpg

L'hôtel Franklin, hôpital complémentaire n°50.

g05.jpg

 

Fernand Les prairies ne sont que des  bourbiers « où des cadavres d’animaux achèvent de se décomposer, des cadavres de chevaux par paquets »  gisent sur le sol détrempé. Les mares infectées par les fumiers débordent  et empuantissent l’air. Un terrain propice à la propagation des miasmes. La fièvre typhoïde  règne en maître. Malgré la maladie qui affaiblit les hommes, ils montent en premières lignes, tous les deux jours car les Allemands semblent préparer une attaque. Fernand ....., victime de la contagion, est transféré à l’hôpital de Calais où il  y décède le 23 mars, des suites « d’une maladie à caractère épidémique ».

 

Ci-dessous, deux documents concernant Raymond mort à Guemps des suites de ses blessures lors de l'offensive finale lancée en septembre octobre 1918. Cette dernière bataille allait amener les Allemands à signer l'armistice le 11 novembre.

 

L'acte de décès du soldat retrouvé dans les archives de la mairie de Guemps

 

L'acte de transfert du corps de Guemps vers Bois-de-Villers. Ce dossier contient les pièces demandées pour le transport du cercueil, l'exhumation et l'inhumation.

noel guemps 02.jpg

 

noel guemps 01.jpg 

Les photos sont la propriété des familles. Nous citerons les noms dans les sources de la recherche éditée.

merci à

M.R. Fontaine de Saint-Malo pour ses informations sur l'hôtel hôpital.

au service de la mairie de Guemps pour son aide efficace.

 

11:49 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.