02/03/2013

Vu la gravité de leurs blessures, ils sont évacués vers l'arrière

Ils sont plusieurs de l'entité à avoir reçu des soins dans des hôpitaux militaires. Certains pour des blessures légères mais qui méritaient néanmoins des soins plus  importants que ceux donnés dans les postes de secours proches du front, d'autres carrément évacués vers l'arrière car leur état de santé nécessitait une hospitalisation plus longue, des soins plus lourds. Pour blessures mais également pour maladies car des contagions frappaient les hommes dans les tranchées.

Une fois remis sur pied, les soldats partaient vers une institution pour une convalescence plus ou moins longue. Ensuite, après avoir été reconditionnés dans des dépôts proches du front, ils rejoignaient leur régiment avec certainement une forte appréhension. Avec ce qu'ils venaient de vivre...

Lire la suite

11:49 | Lien permanent