02/12/2017

Une gazette pour le centenaire, 1914-2014

1914-1918

Arbre, Bois-de-Villers, Lesve, Lustin, Profondeville et Rivière,  le parcours des combattants, prisonniers et déportés de notre commune

Le drapeau de 14-18 pour le village de ARBRE

drapeau, anciens combattants, déportés, Arbre, 1914, 1918, Profondeville, Lesve, Bois-de-Villers

Merci à Joël pour la photo du drapeau.

combattants, prisonniers, déportés, 14-18Les anciens combattants de Lesve devant leur drapeau en 1921

Les nouveaux sujets

Nos concitoyens

colonel Jeanzac, 8ème régiment d(infanterie, 211ème régiment d'artillerie, mai 1940, la Meuse, Lesve, livres sur mai 1940 sur la Meuse, Houx, Anhée, Cadenne

       lire la nouvelle page...

Le régiment français

colonel Jeanzac, 8ème régiment d(infanterie, 211ème régiment d'artillerie, mai 1940, la Meuse, Lesve, livres sur mai 1940 sur la Meuse, Houx, Anhée, Cadenne          Nouveau:       L'attaque de Dinant, le 15 août

          L'attaque sur Anseremme

et à Bouvignes

Merci de me demander l'autorisation pour la reproduction des photos de ce blog.

Certaines ont un droit de propriété qui ne m'appartient pas.

 

 

numero 1.jpg

1) Avant la guerre

 

 C'était la belle époque!

 

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914

à Lesve de 1903 à 1919, une école internationale accueille des élèves venant d'Italie, d'Espagne, de Suisse, et  de Grande-Bretagne mais aussi Henri, un jeune garçon du village, qui fera de longues études. 1914, la guerre vient perturber la vie scolaire...

 Le caveau des pères français qui enseignaient, cimetière de Lesve

lire la suite...

 

 

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914

 Août 1913, l'armée belge exécute des manœuvres dans notre région. Des troupes installées dans nos villages défendent la Meuse contre l'éventuel ennemi. Un parti bleu et un parti rouge s'affrontent sous les yeux d'observateurs étrangers.

Il faudra estimer les dégâts  dans les cultures

lire la suite...

 

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Les jeunes gens sont appelés sous les drapeaux. ils ont vingt ans! Certains auront tiré au sort, échappant parfois au service  militaire. Une loi est votée, le tirage au sort est aboli, tous feront leur "temps militaire".

Comment cela se passait-il dans nos villages? Comme partout!

lire la suite ...

 

 

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914

 Les tensions politiques s’exacerbent malgré les interventions de la diplomatie internationale. Serons-nous concernés? Un assassinat et c'est l'étincelle qui boute le feu à la poudrière européenne. Même dans nos petits villages, on s'inquiète. On lit les journaux. Des optimistes ou  des pessimistes... qui aura raison?

lire la suite ...

 

l'ami de l'ordre, la déclaration de guerre, ultimatum, 4 août 1914, la guerre

2) C'est donc la guerre!

Les Allemands envahissent notre pays bafouant notre neutralité!

Haut les cœurs!

 

 

 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914C'est la mobilisation! Le tocsin réveille les populations, les gendarmes et le garde-champêtre distribuent les ordres de rejoindre. Dans les familles, c'est la désolation. Un père, un époux, un fils... à la guerre avec tous les dangers que cela comporte. Qui en reviendra?  Dans combien de temps?

lire la suite ...

 

 

 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Les gendarmes et  le garde-champêtre sont donc passés dans tous les foyers où vivait un "mobilisable". Il faut donc rejoindre son régiment. Pour la majorité ce sera  Namur, mais d'autres devront entreprendre, pour l'époque, un long voyage vers Bruxelles, Anvers, Liège, Hasselt... Quelques-uns reviendront défendre un fort dans ou à proximité de leur village.

lire la suite ...

 

 

 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914 La garde civique prend en charge la sécurité de nos routes, des lignes de chemin de fer... Le ban et l'arrière-ban sont convoqués. Dans chaque village des compagnies se forment à Lesve, à Arbre.... Ceux dont le métier est considéré comme utile à l'économie du pays ne sont pas repris. Chaque cas est étudié. "Ceux du tram" échapperont à la réquisition.

lire la suite ...

 

 

 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914  3) L'invasion du pays

 
 Les premiers combats et déjà...
 
 
 
 
 
 Liège
J. Lannoy de Profondeville et F. Steigner de Bois-de-Villers, deux tués
 
a
Liège. Les 5 et le 6 août, les premiers combats. Un baptême du feu pour  les 11ème et 12ème de lignes qui soutiennent le  choc contre les troupes allemandes. De violents combats, la défense est acharnée. L'ennemi recule devant l'ardeur des défenseurs. Il reviendra, plusieurs fois, en force et créera une brèche dans le système défensif. Les morts sont nombreux, de part et d'autre. Malheureusement parmi nos villageois... déjà deux morts.
 
 
 
 
 G. Depaire de Profondeville, prisonnier
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914 Un autre villageois connaîtra un sort plus enviable. "Fait prisonnier" alors qu'il effectuait une patrouille avec ses hommes derrière les lignes ennemies, il partira, le 7 août,  dans les premiers en captivité.... Prisonnier mais pas vaincu. Georges Depaire tentera plusieurs fois de s'évader et ce, avec succès en 1917. Il voulait rejoindre l'armée belge  afin de participer à l'offensive finale.
 
 
 
 
 A. Massaux, un aviateur abattu et capturé en France
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Un téméraire. Albert Massaux qui, aux commandes de son avion, survole les lignes ennemies afin de renseigner les artilleurs sur  les positions à bombarder. Il effectuera plusieurs reconnaissances.  Sa mission terminée, il est abattu par des tirs ennemis et....   Ses récits d'évasion sont riches en anecdotes.
 
 
 
 Namur
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Le 19 août, les troupes allemandes sont devant Namur. Ayant tiré des leçons du siège de Liège, ils changeront de tactique. Détruire au maximum les positions défensives avant de lancer leur infanterie.
 
 
 
 
 
 Des noms de villageois sont cités dans les pages  consacrées à chaque fort
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Les forts défendent la ville. Des villageois sont présents dans les forts de:
 
Saint-Héribert              lire la suite...
 
Dave                              lire la suite...
 
Cognelée                        lire la suite...
 
Andoy                            lire la suite ...
 
 
 
 
 
 G. Beguin, blessé grièvement lors de l'assaut sur les positions allemandes
Secteur 4:  Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914L'artillerie allemande pilonne les positions défensives. Il faut à tout  prix faire taire ces batteries. Une contre-attaque est lancée contre ces positions. G. Beguin est gravement blessé, les pertes sont énormes. L'objectif n'est pas atteint.
 
lire la suite ...           et également              lire la suite....
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Le secteur 1 est pilonné par l'artillerie. Les intervalles entre les forts de Maizeret et Andoy sont écrasés. Les chasseurs à pied de forteresse ne peuvent résister très longtemps. Comme au secteur 4, les défenseurs sont impuissants contre les obus de 420mm, plus de 900 kg d'acier contenant une énorme charge détonante. C'est la retraite, il y aura beaucoup de prisonniers
 
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Namur est bombardée par l'artillerie allemande. Le centre ville mais également les faubourgs le long de la Meuse. Il faudra du temps à la population pour restaurer la ville.  Ces destructions s'ajoutent à celles faites par le génie belge qui avait fait sauter les ponts de la Sambre afin de retarder l'avance ennemie.                   lire la suite...
 
 
 
Et dans nos villages
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914 La population de Rivière se réfugie dans les hauteurs du village, à Bois-Laiterie. Elle y restera trois jours, ne revenant au village que pour soigner les bêtes restées à l'étable ou reprendre un peu de nourriture. Les soldats français du 148ème régiment d'infanterie mettent le village en défense, le pont est barricadé et miné.
 
lire la suite...  et       lire la suite...
 
 
 
 
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
 
Des Français se cachent au village                               lire la suite ...
 
                                                          
Un insoumis rejoint l'armée française                         lire la suite...
 
 
Un Français revenant de captivité meurt à Lustin       lire la suite...
 
 
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914 A Lesve la situation est plus grave, les troupes allemandes de la Garde ont  traversé la Sambre et se  massent dans les campagnes, la population craint le pire. Les combats  commencent avec les troupes françaises dont une  ambulance est installée au village, le curé et des volontaires soignent les blessés et relèvent les corps des victimes. Les Français reculent, le village reste aux mains de l'ennemi. Incendies, pillages, prises d'otages et l'assassinat de plusieurs habitants du village.
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Les Français organisent un point de résistance dans les campagnes de Lesve
                                                                lire la suite            
 
L'attaque allemande sur la ligne Lesve-Gonoy.
                                                                   
                                                                lire la suite...
 
 
 
La retraite
 
Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Les troupes défendant la position de Namur se replient dans un désordre indescriptible par des petites routes  engorgées par le charroi, les batteries d'artillerie et  quantité d'hommes qui, malgré leur fatigue marchent et  tentent d'échapper à l'ennemi. 
Venant de la Sambre et de la Meuse, ils se sont dirigés vers Bois-de-Villers, Arbre et Bioul... Bioul qui sera pour beaucoup d'entre eux... la fin de la retraite.                                          
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Bioul est engorgée par les troupes qui se replient. Belges mais aussi des Français revenant de Namur.  Fatiguées les troupes s'arrêtent afin de prendre quelque repos. Les Allemands approchent, il faut repartir... Certains par Denée, d'autres par Salet, une partie vers Warnant... Ce sera l'avant-dernier combat de la 4ème division. Un  combat avant de reprendre sa place dans le dispositif de défense d'Anvers.
 
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
 
La retraite par la France avant de rejoindre Anvers (en construction)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 
4) Beaucoup de prisonniers,
les familles s'inquiètent de leur sort
 
 
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 Que de prisonniers. Les garnisons des forts, les troupes d'intervalle puis les unités capturées lors de leur repli... beaucoup d'hommes interceptés par les troupes d'assaut allemandes. Dans le fort de Saint-Héribert presque 400 hommes dont la plupart sont des villageois. A Bioul, plus de 4 000 soldats restés aux mains de l'ennemi!  Le bruit circule qu'il y aurait eu 15 000 hommes prisonniers dans la position de Namur!
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers Après un mois sans nouvelle, les familles s'inquiètent au sujet de leur parent. Est-il encore en vie? Est-il blessé? A-t-il échappé ? Heureusement des mécanismes se mettent en place pour aider à la recherche. Les journaux locaux participent à la propagation des nouvelles.
Beaucoup de familles sont rassurées... "IL EST PRISONNIER"
Qui pense que cette captivité va durer.. plus de quatre ans!
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 
Dans les camps, la vie s'organise tant bien que mal. Les conditions de vie sont exécrables, la nourriture manque Quant à l'hygiène n'en parlons pas! Les camps ne sont pas conçus pour recevoir autant d'hommes, il faut apporter des aménagements. les prisonniers sont mis au travail.
Ils envoient les premières lettres! "Tout va bien" mentent-ils
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 Recevoir des colis... de quoi améliorer son ordinaire mais surtout entretenir le moral en découvrant les douceurs envoyées par la famille. Des mécanismes se mettent en place pour la constitution des colis  et leur envoi. Des associations étrangères (Grande Bretagne, Suisse, France....) aident également  des prisonniers en constituant des stocks de vêtements dans les camps, des stocks gérés par les prisonniers eux-mêmes.
 
 
 
 
   Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914                
 5) L'armée belge se reconstitue devant Anvers
 
"Dans le réduit national"
 
 
 
 
 
J. Guéry de Arbre et M et L. Romnée de Lesve, trois tués

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Les troupes belges se sont repositionnées devant Anvers. Les Français demandent à l'armée belge d'attaquer le flanc de l'armée allemande afin de soulager la pression sur le front français de la Marne. En effet, les Allemands devront retirer des troupes de France afin de renforcer le front ouvert devant Anvers. Ce sont les sorties d'Anvers. Trois de nos villageois,  des grenadiers, perdent la vie lors de ces attaques.
 
 
 
 
J. Rivière de Profondeville, celui qui fait sauter le pont
a La 4ème division, celle qui défendait Namur, reçoit comme mission, la défense de l'Escaut afin d'éviter un encerclement de la position d'Anvers. Les régiments se déploient le long des berges soutenus par leur artillerie. Le génie mine les ponts. L'attaque a lieu principalement sur Termonde. Le pont est l'objectif premier des Allemands. Les premières attaques sont repoussées mais devant les moyens déployés par l'ennemi, il faut faire sauter le pont. Un soldat de Profondeville va s'en charger...
 
 
 
J. Juckler de Lesve, un défenseur du fort 1
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Tenir la ville d'Anvers, vu la poussée allemande, n'est plus possible. L'armée de campagne abandonne la défense de la ville aux forts qui la  ceinturent. Un violent bombardement des forts et de la ville commence. Efficace! Les garnisons se sentent abandonnées et ne résistent guère. Plutôt que de se rendre , une partie des  troupes de forteresse (environ 30 000 hommes) passent la frontière hollandaise où elles sont désarmées et retenues dans des camps.
lire la suite...           et            lire la suite ...
 
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914
Les internés belges en Hollande. Plusieurs villageois.
 
 
 
 
 
 
 

Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 19146) Le front de l'Yser

 Les combats d'octobre 1914,

la stabilisation du front

la guerre de tranchées commence, une guerre longue de 4 années... jusqu'à l'offensive libératrice.
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
A. Bacq est fait prisonnier
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Du 15 au 31 octobre 1914, les derniers combats ont lieu dans la plaine flandrienne. L'Yser est la ligne à ne pas céder. Les fermes constituent des point d'observation essentielles pour qui veut dominer les positions ennemies.De nouveau, la 4ème division s'illustre dans des combats fort coûteux en vies humaines. L'ennemi appuie ses attaques, les Belges s'accrochent aux berges du petit fleuve. Tenir un morceau du sol belge... à quel prix!
 
 
 
 
A. Jaumin de Profondeville, un brancardier tué
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Conformément à leur tactique, les Allemands pilonnent les lignes adverses avant d'envoyer leur infanterie.  Les soldats belges subissent le bombardement sans pouvoir y répondre. Bien que décontenancés par le bruits, l'odeur de la poudre et les dégâts dans les tranchées, les fantassins belges se ressaisissent et repoussent chaque attaque. Les blessés et les morts sont nombreux et après chaque attaque, les brancardiers interviennent souvent sous le feu ennemi.
 
 
 
 
Le lieutenant E. Petudzy, de Profondeville, à l'assaut de la Violette
 Arbre Besinne, Arbre avenir et qualié, ASBL Arbre, qualité village, Arbre galerie d'art, Arbre moto, arbre tennis de table, TTC Arbre Chaque ferme est un observatoire idéal pour  qui la possède. Vu le travail efficace des observateurs ennemis, des attaques sont menées pour "nettoyer" la position. Des missions dangereuses et qui nécessitent une préparation d'artillerie puis un assaut à la baïonnette après avoir progressé dans la plaine inondée.

lire la suite...

 

 

 

 

 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Tué au cours de l'assaut. Un hommage de ses hommes, "On vous vengera". Le capitaine Mathieu avait reçu son baptême du feu lors de la défense du point de Loyers (voir la  page éditée précédemment). Il avait fait la retraite de Namur jusque Rouen, embarqué Au Havre pour revenir prendre sa place avec ses hommes devant Anvers puis sur l'Yser.
 
 H. Juckler, un brancardier blessé lors de l'attaque
 
 Arbre, Besinne, profondeville, lesve, Bois-de-Villers, Lustin, Rivière, Burnot, première guerre mondiale, août 1914Malgré la préparation de l’artillerie, les nids de mitrailleuses ennemis sèment le doute parmi nos troupes d'assaut. La résistance est encore importante.
Il faut néanmoins passer. La forêt n'est plus qu'un paysage lunaire où il est difficile de se soustraire aux tirs ennemis. les brancardiers ont fort à faire.
 
 
 
 Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 
7)  1916, c'est la déportation vers les camps de travail pour beaucoup de villageois.
 
 
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
L'Allemagne a besoin de main d’œuvre pour faire tourner son industrie! La plupart de ses ouvriers sont sur les fronts. La main d’œuvre existe dans les pays occupés.  Seront déportés... les villageois qui n'ont pas de travail du fait de la guerre.... Les Allemands définissent une série de critères qui limitent la déportation. En réalité, ils passeront outres de cela malgré les contestations des autorités communales.
 
 
 
 
Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniers
 Les premières lettres arrivent dans les familles. Ces hommes sont traités comme du bétail et s'ils refusent de travailler, ils sont envoyés des camps spéciaux, des camps de représailles où bien peu résisteront aux sévices infligés. La faim, le froid, les coups....
Que de tristesse dans leur courrier.
Plusieurs mourront en Allemagne.
 
 
 
 
 
 
 Arbre, Besinne, Arbre Besinne, profondeville, Lustin, lesve, Burnot, Rivière, Bois-de-Villers, prisonniers de guerre, 14-18, camps de prisonniersMalgré l'absence de celui qui rapportait "la quinzaine", les familles se débrouillent tant bien que mal, parvenant même à envoyer quelques colis de nourriture à leur parent. Les administrations communales tentent de faire revenir leurs concitoyens. des lettres sont envoyées, des dossiers sont constitués. En vain!
 
 
 
 
 
 

ecole Saint Joseph, école Saint Joseph de Lesve, château de Lesve, Betharram, congrégations des pères du Sacré Coeur, enseignement catholique, la ferme Elvau, Piette, Vermeulen, juvenat, séminaire, missionnaire, prêtre

 

Une galerie de portraits d'époque

 Ils ont été les témoins de ces pages du passé.

 

 

Et si on parlait du 148ème régiment d'infanterie en 14 -18

Le régiment qui assurait la défense du pont de Lustin

 

 

aaa journal.JPG

 La gazette du centenaire publiée en 2014.

 
d'autres publications
 

Un retour sur 1940-1945

Les nouvelles pages Mai 1940 suite à des rencontres avec des familles

Chabert, 211ème régiment d'artillerie lourde, Lesve, 14 mai sur la Meuse, artillerie française en 1940,  canon 155 long,

Le cimetière militaire de Cambronne-les-Méricourt, là où reposent plusieurs artilleurs du 211ème RALD. dont certains furent tués à Lesve le 14 mai 1940. Le brigadier Chabert y est entouré de plusieurs de ses hommes.
Le hasard a voulu que  la photo soit  prise le 14 mai 2016 . Juste 76 ans plus tard! (Photo personnelle)

L'attaque du 14 mai 1940 à Lesve                  l'histoire de cette attaque      

colonel Jeanzac, 8ème régiment d(infanterie, 211ème régiment d'artillerie, mai 1940, la Meuse, Lesve, livres sur mai 1940 sur la Meuse, Houx, Anhée, CadenneAndré Chabert a été tué lors de cette attaque. Il laisse derrière lui une jeune veuve et deux petits garçons.  Le beau-père d'André était un ancien soldat belge soigné en Normandie en 1915 et qui avait épousé une jeune fille rencontrée à l'hôpital. Il est resté en France et a fondé une famille. Dans une de ses lettres André écrivait à son épouse "dis à Pépé que je suis près de chez lui..."

l'histoire d'André Chabert

 

 

 colonel Jeanzac, 8ème régiment d(infanterie, 211ème régiment d'artillerie, mai 1940, la Meuse, Lesve, livres sur mai 1940 sur la Meuse, Houx, Anhée, CadenneL'adjudant Albert Boulangé du 77ème régiment d'artillerie se dirigeait vers Lesve lorsqu'une violente attaque aérienne a surpris le convoi. Les stukas ont effectué plusieurs passages bombardant et mitraillant la colonne. Une trentaine de tués beaucoup de blessés dont le colonel Jeanzac qui commandait le 8ème régiment d'infanterie.

l'histoire de l'adjudant Boulangé

 

 

 

 colonel Jeanzac, 8ème régiment d(infanterie, 211ème régiment d'artillerie, mai 1940, la Meuse, Lesve, livres sur mai 1940 sur la Meuse, Houx, Anhée, CadenneRené Declais, soldat du 8ème régiment d'infanterie qui en mai 1940 défendait la position de Rivière, petit village mosan au Sud de Profondeville. Lors de l'attaque des positions françaises, le soldat R. Declais a disparu. Son corps a été retrouvé en 2007... plus de soixante ans après ... On comptait 7 morts parmi les défenseurs... il y en avait un huitième

l'histoire de René Declais

 

La visite de la petite-fille de la victime civile...

Septembre 1942, un Halifax, de retour de mission au-dessus de l'Allemagne est abattu par un chasseur allemand. Il s'écrase dans les campagnes de Lesve...

Madame Beaupère, dont l'époux est en Angleterre,  succombera à ses brûlures     l'histoire de ce crash

La boîte à projets

 De retour dans le Sud de la France

jeanzac, tombe, casque, cimetière, colonel, chef de bataillon, saint-cyr 1914

jeanzac, tombe, casque, cimetière, colonel, chef de bataillon, saint-cyr 1914

 

 

 

 

 

 

Quelques articles parmi d'autres concernant le passage du colonel Jeanzac comme chef de corps du 8ème régiment d'infanterie. Ils seront tous détaillés dans la page consacrée à cet officier.

colonel Jeanzac, 8ème régiment d'infanterie, mais40, la Meuse, Mort du colonel Jeanzac, Profondeville, Lesve, 14 mai 1940, Gaillac, Cherbourg, Cherbourg, Cherbourg,

 Cadenne, commandant de bataillon, 39ème régiment d'infanterie, Houx, Anhée, mai 1940, 5ème et 7ème pz divisions, Rommel A la mémoire du commandant Cadenne du 39ème régiment d'infanterie français en mai 1940

bref aperçu de quelques documents..

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2017/05/01/a-la-memoire-du-commandant-cadenne-du-39eme-ri-en-mai-1940.html

Saint-Gérard, draons, 8ème dragons ferançais, mai 1940, combats de Saint-Gérard

Saint-Gérard, draons, 8ème dragons français, mai 1940, combats de Saint-Gérard

 

Deux des tombes d' officiers du 8ème régiment de dragons tués à Saint-Gérard en mai 40

Ils étaient passés à Arbre et Lesve quelques heures auparavant.

dragons de Penthièvres, le 8ème régiment de dragons, Saint-Gérard, Saint-Sernin

 Une gravure réalisée par un soldat du 8ème régiment de dragons lors des combats de Saint-Gérard. Il a illustré la résistance du capitaine de Saint-Sernin.

Un régiment présent dans notre secteur. Un régiment qui a terriblement souffert lors des combats. Nous détaillerons quelques rapports d'officiers qui relatent les combats à Neffe et Montigny. Un des officiers sera inhumé à Arbre.

Le 14ème rgt de dragons porté a perdu des hommes à Lesve et à Arbre.

Saint-Gérard, draons, 8ème dragons ferançais, mai 1940, combats de Saint-Gérard

8ème régiment de dragons,  de penthièvres, 14ème régiment de dragons portés

14ème régiment de dragons portés, 8ème régiment de dragons de Penthièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

fokedey, 14ème regiment de dragons portés, Haut-le-Wastia, mai 40, capitaine Fokedey

Extrait d'un nécrologe.

Photo du jeune lieutenant Patrick Fockedey. Il était capitaine lors de la confrontation à Haut-le-Wastia.

"La place impartie dans ces colonnes rend impossible l’hommage qu’il faudrait rendre à tous. Nous avons pensé plus spécialement à quatre d’entre eux. Le 14 mai 1940, Patrick Fockedey commande la 5è compagnie du 129è R.I. Cerné en Belgique par une unité blindée et sommé de se rendre, il refuse et poursuit le combat jusqu’à la mort."

"Cerné en Belgique par une unité blindée".... cela se passait à Haut-le-Wastia, des soldats du  14ème dragons portés venaient de reprendre le village lorsque des blindés allemands ont appuyé une contre attaque fatale aux défenseurs.

avion américains abattus en 1944, avion allié, forteresse volante, raid sur l'Allemagne, Florenne, Saint-Gérard,

avion américains abattus en 1944, avion allié, forteresse volante, raid sur l'Allemagne, Florenne, Saint-Gérard,

avion américains abattus en 1944, avion allié, forteresse volante, raid sur l'Allemagne, Florenne, Saint-Gérard,

 

 

Ilst.

 

 

 

 

Un avion allié abattu par la chasse allemande en 1944

211 ème RALD, mai 1940, les troupes française sur la Meuse,

 Des documents provenant des archives militaires françaises conservées à Vincennes

couv02.jpg

couv01.jpg

Une trouvaille récente.

Serait-ce, comme le soutient le propriétaire, un des pieds de mitrailleuse française?

mitrailleuse française, mai 40, artillerie française, Lesve,

 Fin...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Combien sont-ils sur les routes de l'exode, en France, en Hollande voire en Angleterre

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/12/23/comb...

 Des francs-tireurs à Bois-de-Villers, à Lesve ou à Lustin? Un espion à Rivière?

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/01/03/des-...

Octave, Arsène, Ernest, Constant et les autres, les lignards du 13ème et 33ème

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/08/10/octa...

 Une résistance qui sème le trouble dans les lignes allemandes à Profondeville

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/12/20/une-...

Le 23 août 1914, le franchissement de la Meuse à Rivière était-il prévu ?

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/11/10/le-2...

 Louis, Auguste et .... se sont cachés dans les bois afin d'échapper à la captivité

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/03/10/ils-...

La punition du poteau et le camp de représailles pour ceux qui tentent de s'évader

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/02/09/la-p...

Jules, Victor, Louis, Célestin et Alphonse, internés en Hollande de 1914 à 1918

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/11/29/jule...

Vivre dans l'enfer des tranchées, combien de victimes encore?

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/02/21/vivr...

 "Les canards sont plus heureux que nous"! Quelques photos sur les inondations

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/06/24/quel...

 Il était observateur de tir, une mission dangereuse

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/08/15/le-g...

Donat, Emile, Camille et Arsène, "Piotte pakker", une mission dangereuse et ingrate

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/10/30/dona...

 "Ne soyez pas confuse, il n'y a rien d'étonnant à ce que l'on pense à vous"

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/10/11/ne-s...

 Zénon, "officier d'un mordant sans pareil et au sang-froid exceptionnel"

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/09/11/zeno...

 Ils sont passés par un centre d'instruction avant de gagner le front

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/12/17/ils-...

 Vu la gravité de leurs blessures, ils sont évacués vers l'arrière

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/03/02/vu-l...

 Emile, de Bois-de-Villers, "j'ai parlé avec le Roi lors de sa visite aux tranchées..."

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/04/04/emil...

Blessé très sévèrement à la gorge, il meurt malgré une transfusion sanguine

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/04/22/bles...

Le 26 février 1917 , Auguste Fosseprez demande la permission de contracter mariage

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/12/05/le-2...

 Les espions transmettent leurs informations par pigeons voyageurs

 http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/12/24/les-...

 Donat, Auguste, Alfred, Léon, ils sont là.."bien alignés, éternellement prêts pour la grande revue"

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2012/11/20/ils-...

Que de démarches et de soucis pour rapatrier les corps des soldats.

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/01/11/que-...

En 1918, la grippe espagnole se propage dans nos villages

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/05/30/1918...

Les dommages de guerre à Arbre, Lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière et Profondeville

 http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/05/10/arbr...

Oncle Jules, armée d'occupation... "ici, on passe son temps comme on peut"

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2013/05/01/oncl...

 

 

 

 

16:46 Publié dans histoire | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.