22/04/2017

Les familles et leurs recherches. Que sont-ils devenus? Où sont-ils?

Lors de la retraite, la plupart des unités de la IVème division sont passées dans un premier temps par Bois-de-Villers  puis par Lesve avant de changer d’itinéraire suite à la progression des troupes allemandes. Les défenseurs de Namur empruntèrent alors la route vers Arbre, afin de gagner Bioul.  Nos villageois sont passés dans leurs villages, près de chez eux, devant la maison d’une connaissance, voire d’un membre de leur famille….Que s’est-il passé à ce moment dans la tête de ces hommes bousculés par les événements,  stressés par ce qu’ils venaient de vivre ?

Alphonse Jaumain est de ceux-là.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge  «   Profondeville était si proche, c’était le salut… Mais entre le devoir et la sécurité, il ne pouvait hésiter. Et d’un pas ferme, il reprit le chemin qui l’éloignait de son foyer ». Combien sont-ils à avoir eu cette pensée? Combien ont-ils rejoint leur foyer ? Parmi les nôtres aucun n’a flanché. Malgré la proximité de leur maison, ils ont tous continué.

Extrait du carnet de notes d'Alphonse Jaumain.

Si Alphonse Jaumain  a été dans l’incapacité de rassurer les siens, «  il se trouvait si près de son village natal, impuissant à rassurer d’un mot, d’un signe, ceux qui là-bas priaient dans l’angoisse » plusieurs soldats habitant Bois-de-Villers, Lesve ou Arbre ont laissé une trace de leur passage. Beaucoup ont été vus par les villageois témoins de ce reflux et dans un élan de solidarité, les informations circuleront. « Un tel a été vu à Bioul, un autre à Lesve »…Pas pour tous, hélas.

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot

 

 

 

 

 

 

 

Le carrefour de l'arbre à Bois-de-Villers, à droite la route venant de Malonne, vers l'horizon, la route vers le village et Lesve, en bas de la photo, la route venant de Wépion ( avec la ligne du vicinal). La route qui traverse le village en direction de Lesve. Le tram vicinal reliant Namur et Lesve.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

   Le village de Arbre, les troupes passèrent au pied de l'église. Les granges de la ferme du Chession bordant la route vers Bioul.

Une vue avant 1914 et actuellement. Le petit calvaire est toujours visible. Les soldats originaires de Arbre sont passés bien près de leur foyer.

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

Profondevelle, Arbre, Besinne, Burnot, Rivière, Lesve, Lustin, Bois-de-Villers,

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 

 

 

 

 

 

L'attente des familles

La famille Juckler de Lesve fut une des premières, si non la première à être rassurée sur le sort de leur fils Léon, soldat au 11ème de forteresse à Anvers. Il eut le temps, lors de la prise du fort de Wijnegem,  de griffonner quelques mots à l'attention de son épouse sur un bout de papier et de le confier ... au hasard!  Nul doute que Marie, son épouse,  eut vite fait de prévenir ses beaux-parents à Lesve.

Prière de faire parvenir ce billet au 76 rue des cottages à Uccles.

Ma bien chère Marie

       Je passe par Bruxelles, je vais en Allemagne. Je suis prisonnier de guerre. Donc rien à craindre pour ma vie. Je pense pouvoir écrire dés mon arrivée.  Embrasse les enfants et des amitiés à toute la famille. Meilleurs embrassements de ton Léon. Je (écrirai : mot barré) pense pouvoir arriver sous peu à te revoir. N'en parles pas. Je suis en bonne santé et n'ai besoin de rien. 

Une page lui sera consacrée (voir  les sources)

Les familles s’angoissent. Certes, celles dont un membre défendait un des forts sont quasiment certaines  du sort réservé à ce soldat;  les garnisons ont été capturées lors de la chute de la position défensive.

Mais pour les autres, les lignards, les lanciers, les artilleurs, les géniaques....... C'est l'incertitude.  Qu’est-il advenu de ce père, de cet époux,de  ce fils ? Mort, blessé, disparu, prisonnier, continue-t-il à se battre ? La violence de l’ennemi  fait craindre le pire : le curé de Lesve  vient à peine d’enterrer ses paroissiens  sauvagement assassinés par les grenadiers de la garde, aux  Six Bras, des villageois  fouillent encore leur maison incendiée à la recherche du moindre bien épargné. Un soldat du 10ème de ligne, capturé par les avant-gardes ennemies, a été fusillé devant eux… Rivière a eu son château incendié ainsi que plusieurs maisons, Lustin a craint le pire lorsque des otages ont été enlevés à cause de soi-disant francs-tireurs qui auraient tiré sur les troupes allemandes. Nos villages ont été les témoins de la furie teutonne.   De plus, des rumeurs, fondées ou infondées, circulent . Les massacres à Andenne, Tamines et Dinant hantent les esprits. Des morts, des otages disparus, des maisons incendiées....Les chiffres  baignent dans la démesure. C’est le chaos total.

Anxieuses, les familles tentent par tous les moyens d’obtenir des nouvelles. Le courrier en zone occupée ne passe plus. Les dernières lettres des soldats datent du 10 août,  au mieux du 20 août.  Heureuse initiative,  dès le mois d’octobre, les journaux ouvrent leurs colonnes et publient des avis de recherches. Sous le titre « Correspondance », une rubrique leur est consacrée. Les petites annonces se multiplient.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

La famille Noël de Bois-de-Villers, Raymond artilleur au 3èRA a quitté Liège et se replie vers Anvers. Il avait écrit une dernière fois le 10 août. Depiuis lors... plus de nouvelles.

Profondevelle, Arbre, Besinne, Burnot, Rivière, Lesve, Lustin, Bois-de-Villers,

Firmin Brosteau est dans le régiment de Lanciers. Il a été vu la dernière fois à Bioul. A-t-il donné de ses nouvelles à un habitant de Bioul? Peut-être a-t-il été vu par un villageois...

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot

La famille Noël se joint aux familles d'Antoine Gemenne et Léon Clobert de Profondeville Tous trois servent dans le même régiment d'artillerie.

 

 

 Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, BurnotEncore un lancier. Armand Botron, de Lustin, son père s'inquiète à son sujet.

 

 

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot

 Jules Dethier a été vu la dernière fois se dirigeant vers Bioul. Il faisait partie de la 1ère compagnie du 3ème bataillon du 13ème de ligne et allait participer aux combats de Warnant et Ermeton-sur-Biert.

 

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

Auguste Jacquet de Lustin a été vu la dernière fois à Bioul, son épouse nourrit de vives inquiétudes à son sujet.

 

Les premiers courriers arrivent

 prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,Heureusement, la délivrance approche… les premiers courriers arrivent d’Allemagne. Des lettres envoyées par les prisonniers et qui sont déposées dans des bureaux de l’autorité occupante. La poste militaire se met doucement en place. Des consignes sont expliquées à la population.  Des listes des familles concernées sont publiées dans les journaux L’Ami de l’Ordre et dans l'Echo de Sambre-et-Meuse . La solidarité dans ces circonstances n’est pas un vain mot.  Une autre famille qui a déjà reçu un courrier dans lequel  « son »  soldat donne des nouvelles de certains frères d’armes.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

Madame Cuveliez de Bois-de-Villers dont le mari était sous-officier au fort Saint-Héribert a reçu des nouvelles de son époux. Elle les partage avec Madame Claudius-Giot,  l'épouse d'un autre défenseur du fort.

 Les lettres commencent à affluer. Dans un premier temps, elles sont déposées dans des bureaux ouverts par l'occupant.

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

Mademoiselle Hélène Borbouse et Madame Théophile Cuvelier de Bois-de-Villers peuvent aller retirer le courrier dans les bureaux namurois. Nul ne doute que les familles se pressent aux guichets postaux.  Une poste que les autorités occupantes mettent en place. Bois-de-Villers et Profondeville auront leur bureau.

 prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster, De son côté, le journal L’Echo de Sambre-et-Meuse commence la publication de listes de prisonniers et le nom du camp où ils sont détenus.

De longues listes que les familles, avides d'informations, parcourent à la recherche du nom de leur parent... Parfois en vain.  Soltau, Parchim, Munster, Celles, des noms que l’on situe sur une carte, des noms que l’on découvre ! Des listes qui donnent quelques indices sur la situation peu enviable de leur proche; les prisonniers sont logés dans des tentes ! Les camps sont provisoires, il y aura des transferts vers d’autres lieux de détention. Des noms apparaissent Gionet Alphonse, Crespeigne Emile, Léonard Adolphe, tous trois de Arbre,  Piette  Fernand de Lesve et ceux de Profondeville, de Lustin,  de Rivière ou de Bois-de-Villers. On devine la joie des gens lorsqu'ils découvrent un des leurs.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

Les noms de plusieurs de nos concitoyens. Le camp de Munster est l'un des camps ouverts en premier lieu. Après un tri des prisonniers ceux-ci seront envoyés vers des camps "définitifs".

Lentement, trop lentement, les choses se mettent en place. Il est vrai qu’il y a eu tellement de prisonniers (français et belges) en si peu de temps  que les autorités allemandes ont été dépassées, du moins momentanément. Les camps n’étaient pas assez grands ni suffisamment  équipés, les transports de prisonniers ne suivaient pas.

Michel Octave de Rivière

Zaman Félix de Profondeville

Timmermans Louis de Bois-de-Villers

Siplet Léon de Bois-de-Villers

 Léonard Adolphe de Profondeville

(Arbre!), Géonet Alphonse de Arbre-Besinne et

de Piette Fernand de Lesve...

 

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge gionet.jpg

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

 

 

 

 

 

 

 

 

De longues listes qui, on s'en doute, sont épluchées par toutes les familles à la recherche d'un des leurs.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

002 liste.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et parfois, dans un complément de liste, surgit un nom... Les prisonniers logent momentanément dans des tentes en attendant que des camps plus élaborés les accueillent.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 

 

 

 

 

 

L'aide de la Croix-Rouge

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot La population se tourne alors vers la Croix Rouge. Fort de sa  neutralité, l’organisme tente de répondre aux sollicitations des familles mais malgré l’efficacité des agents en charge de cette recherche, la tâche n’est pas aisée. Les nouveaux camps sont ouverts, les prisonniers sont déplacés, une fois deux fois….. Il faut sans cesse réactiver la prospection afin de reprendre la trace du prisonnier.

La fiche de Collet Arthur, un lancier mais servant dans une unité du corps de transport Capturé à Bioul suite "à l'encombrement des voies de communication". Dans un premier temps à Munster puis à Alten-Grabow puis à Mersch... (?)

Et cela se complique encore. Des noms incorrectement orthographiés, des régiments inexacts, des listes incomplètes et des homonymies constituent également des obstacles. Nom et prénom identiques, cela n’est pas rare ! Les Jacob de Bois-de-Villers sont tous les trois à Soltau…Il y a une vingtaine de Jacob Joseph, des Français et des Belges, des Jacob Joseph dit Pierre, des Jacob Joseph dit Jean, et combien de Jacobs voire Jakobs…. Néanmoins, la Croix-Rouge  apporte déjà une réponse dès le mois de décembre 1914. A peine deux mois après les demandes. Pour mars-avril  1915, la presque totalité des prisonniers de l’entité sont retrouvés,  hélas certains attendront encore…..

Une fois le prisonnier localisé,  une fiche est dressée, elle évoluera avec ses différentes affectations.Quelques exemples

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

Bacq Ernest.

Bacq Ernest soldat du 13ème de ligne sur une des fiches, soldat du 33 ème de ligne sur l'autre.

Fiche N° 2, orthographe du nom: Back  prisonnier à Soltau le 24/08/1914, venant de Soltau.

fiche N° 1, prisonnier à Hamelin le 26/02/1916 et changement communiqué à la famille le 21/03/1916.

Les informations ne seront pas communiquées à Nicolas Devigne. 

 

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 Defleur Emile de Lesve.

artilleur de forteresse ( fort de Dave). Informations communiquées à la famille le 16/12/1914. Ces données ont été communiquées par Evrard Fernand, brigadier  artilleur de Namur prisonnier à Soltau. Les agents récoltent également des renseignements auprès des autres prisonniers.

artillerie du fort- fait prisonnier le 25 août à Namur

PB (prisonnier belge) fiche 1005

la réponse à la demande doit être envoyée à Namur à  la poste allemande organisée par le régiment d'infanterie territoriale 87, 1ère batterie. (Des soldats trop âgés que pour combattre sont désignés pour organiser et surveiller les territoires occupés).

renseignements ( récoltés le 2 décembre 14) seront communiqués à la famille le 16/12/1914. A ce moment, Emile Defleur est encore à Munster.

 

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot

 Victor Crespeigne avait fait valoir sa fonction de conseiller communal de Arbre afin d'appuyer sa demande. Il lui sera répondu le 26/12/1914 de la situation de son fils Emile, sergent volontaire au 13ème régiment de forteresse, défense du fort de Dave.

D’autres pistes sont explorées.

Des familles sollicitent l’aide d’une relation ayant une certaine influence.  Dans la région, le Consul des Pays-Bas, résidant à Dinant,  sera souvent sollicité et ses différents courriers apporteront  des réponses.

Profondeville, Arbre, besinne, lesve, Lustin, Bois-de-Villers, Rivière, Burnot

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

 Profondevelle, Arbre, Besinne, Burnot, Rivière, Lesve, Lustin, Bois-de-Villers,

 

 

 

 

 

 

 

 

Pochet Camille de Lesve. La famille fait appel  au baron de Cartuyvels de Collaert, conseiller provincial et habitant à La Plante. Celle de Dawagne Julien (Lesve) s'adresse  au comte Raoul Le Grelle, officier d'état-major dans le service des blessés à Folkestone, tandis que la famille de Camille Marion demandera de l'aide au Consul des Pays-Bas, le pays étant neutre.

 Le suivi d'un soldat:  Dave Auguste.

Tous les prisonniers ont plusieurs fiches administratives  qui permettent de les retrouver lors de leur transfert dans un autre camp.                                                                               Premier camp MUNSTER

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PB prisonnier belge, les nombres 335, 1008, 2777, 4602 et 6692 renvoient à d'autres fiches qui le concernent.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

                               Maintenant au camp de Soltau

 dave auguste 5.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Toutes les informations succeptibles d'aider à la recherche sont notées... capturé à Bioul avec la 4ème cie du 3ème bataillon du 13ème de forteresse

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster, le 2 décembre 1914, toujours à Munster

mais bientôt transféré à Celle

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

 

 

 

 

 

 

 

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

Le 1 mars 1917 est présent à Hamelin

Auguste Dave a donc connu plusieurs camps de prisonniers et parfois y a retrouvé des soldats des autres villages de l'entité, comme ce Dave Edouard de Profondeville.

 

 

 

 

 

 

La gestion du courrier

Les premiers courriers venant d’Allemagne arrivent dans les familles. Les adresses des camps sont connues. Les réponses ne tardent sans doute pas. Devant l’ampleur  du problème, les autorités allemandes  mettent en place  des mesures afin de gérer au mieux l’afflux des lettres. Malgré la rigueur allemande, le volume de courrier dépasse vite les capacités du bureau postal namurois ( rue de Bruxelles 98B) , des postes locales sont installées. Celles de Profondeville et Bois-de-Villers seront fonctionnelles dès le 23 mars 1915.

prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belge

Profondevelle, Arbre, Besinne, Burnot, Rivière, Lesve, Lustin, Bois-de-Villers,

courrier mode d'emploi.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 prisonnier, Lesve, Bois-de-Villers, Arbre, Bioul, retraite, IVème division, 13ème de ligne, régiments belges, infanterie belge, artillerie belgeListes des postes allemandes en Belgique

parution les 23-24 mars 1915

Les premières photos des camps...

 Certaines photos arrivent aux familles qui peuvent, de la sorte, se rendre compte des conditions d'internement. Quelques-unes sont réalistes (et parviennent à échapper à la censure), d'autres, plus" commanditées",  servent à la propagande... Nous analyserons une série de photos dans la suite de cette recherche.

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 

C'est sous la surveillance d'une sentinelle que des prisonniers quittent le camp pour se rendre à leur travail.

 

 

 

 

 

 

 

prisonnier, allemagne, camp de prisonniers, 14-18, Soltau, Hamelin, Parchim, Celles, Altengrabow, Senne, Munster,

 

"Un coin du camp pour montrer la façon dont on était parqué"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources

Journaux

l'Ami de l'Ordre octobre novembre 1914

L'Echo de Sambre-et-Meuse, novembre 1914  à avril 1915

Archives du Comité international de la Croix-Rouge, Genève

Cartes postales anciennes et photos personnelles.

Carnet de souvenirs d'Alphonse Jamain, Profondeville.

Pour la famille Juckler voir

http://www.1914-1918.be/brancardier_henri_juckler.php

Léon Juckler: Une recherche est déjà parue dans 

http://www.1914-1918.be/pri_juckler.php

 nous la complèterons par de nouveaux documents dont:

La prise du fort de Wijnegem, là où servait Léon Juckler. Sa présence au fort.... sa compagnie fut désignée pour remplacer la garnison du fort qui avait abandonné la position, trois jours avant l'attaque. Des fantassins qui remplacent dans des circonstances dramatiques des artilleurs! Comment se sont-ils défendus et la capitulation.

 

12:52 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.