27/10/2017

Givet, la ville de garnison

le 148ème régiment d'infanterie, le 148ème RI, Cadoux, Mangin, Givet, Lanzerac, les ponts sur la Meuse, Dinant, Onhaye, août 1914

Le 148ème Ri à Givet

Givet, ville de province.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin, Lorsque vient s’installer le 148ème RI, Givet est une petite ville de province  qui profite de sa situation sur la Meuse pour développer ses potentialités économiques.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

La Meuse, axe commercial de première importance, sera doublée par la construction d’une ligne de chemin de fer en 1862, reliant la Belgique à la France et secondée par un réseau routier sans cesse amélioré. Des améliorations qui boostent les industries locales en leur facilitant leur exportations et importations vers ou de la Belgique.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

 .

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

Détails de cartes postales

On devine l'importance de la gare de Givet et donc le volume de marchandises transportées.

Les trains viennent de Namur en passant par Dinant.  Devant la gare, des cochers, précurseurs de nos "taximen", qui attendent les voyageurs et des fourgons d'entreprises.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin, Des usines métallurgiques mais également lainières et des carrières constituent l’essentiel de ce tissu économique, des entreprises qui donnent du travail à toute une population. En épluchant les fiches matricules pour la région de Givet, on rencontre des  métiers gravitant autour de ces pôles de production: des ouvriers d’usine,  des tourneurs sur fer, ajusteurs, fondeurs, lamineurs..., des tisseurs, peigneurs et rattacheurs pour le secteur lainier mais également  des  tailleurs de pierres, des mécaniciens....  Des mariniers, des voituriers et des rouliers et les commis manutentionnaires au chemin de fer assurent les transports, Autour de cette multitude active gravitent des métiers qui répondent aux besoins de la population, des coiffeurs, des tailleurs d’habits et des commerçants comme les marchands de légumes qui écoulent la production des cultivateurs. Le nombre d'employés de banque donnent une idée de la présence de ce secteur financier. Bref un tissu socio-économique riche d’opportunités.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

 

Des rues animées et un marché local relativement important

Givet, ville de garnison

La ville avec sa citadelle construite à la demande de Charles Quint et ses casernes construites par Vauban a toujours été militairement très active. Mais ce n’est qu’en 1870, suite à la défaite contre l’Allemagne, que la ville va prendre une importance plus stratégique. Sa proximité de la frontière n’est pas étrangère à cette mutation.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

Ville de garnison. Que dit le dictionnaire ? « Une ville de garnison est une commune où une unité militaire est implantée à titre permanent, dans la plupart des cas à l'intérieur d'une ou plusieurs caserne(s). Une garnison est le corps de troupe stationné dans une  place forte afin de la défendre contre un ennemi éventuel ». Cette garnison  surveillera donc la Meuse et la pointe de Givet presqu’enclavée dans la Belgique. Une région à surveiller car de tout temps l’Entre-Sambre-et-Meuse a été un axe de pénétration vers  le territoire français. Avant l'arrivée du 148ème RI, les casernes étaient occupées par le 147ème RI

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

La caserne Rougé, hors de la ville, sur la route vers Rocroi et la caserne Charbonnier, sur l'esplanade située sous le fort de Charlement.

Le régiment fait partie intégrante

de la vie de la cité.

La population est habituée de voir passer les soldats revenant de longues marches dans les campagnes voisines, de les voir s’exercer sur l'esplanade, défiler lors d'une manifestation ou bien encore investir la ville, les soirs de permission. Elle profite également des concerts donnés par la musique du régiment.

 

C’est une aubaine économique pour le bourg mais également pour les villes voisines comme Charleville… Plus de 2000 hommes de troupe dans une petite cité, cela se remarque. Givet, ville de garnison, vit donc à l'heure militaire et profite, commercialement parlant, de cette présence. En tout premier lieux, les commerçants et à titre d’exemple, le photographe trouve chaque année une clientèle pour « se faire tirer le portrait ». Des cartes postales illustrant la présence de ce régiment sont tirées en grand nombre. Est-il saugrenu de penser que les pioupious de l’époque en achetaient pour les envoyer à leur famille? A l’époque, qui faisait des photos ? Un autre aspect d'un impact économique: les officiers du régiment résident en ville, dans des maisons qu'ils louent le temps de leur mutation, le colonel Lorentz habitait rue de Méhul, n°5,  et font vivre le commerce local.

La présence du régiment dans le quotidien de la population

Quelques détails de cartes postales

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

En ville comme sur les routes de campagne, on rencontre de la troupe.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

Une revue des troupes, tout le régiment est réuni pour la parade. un spectacle pour les civils, parfois le simple exercice d'une section.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les mouvements de troupes attirent toujours des curieux, sur l'esplanade, devant la caserne Charbonnier ou bien traversant le pont en revenant de manœuvres, musique en tête.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

Le défilé du 14 juillet, une fête que personne ne manque. Le régiment défile dans la ville avant de se concentrer sur la place Méhul. Une photo prise depuis un avion piloté par Viscart.

A certaines occasions, la musique  du régiment donne des concerts.

le 148ème régiment d'infanterie, colonel Cadoux, la défense de la Meuse, le Xème corps, la Vème armée, Lanrezac, Mangin, Pétain, Dinant, 15 août, onhaye,Namur

le 148ème régiment d'infanterie, colonel Cadoux, la défense de la Meuse, le Xème corps, la Vème armée, Lanrezac, Mangin, Pétain, Dinant, 15 août, onhaye,Namur

 

 

 

 

 à gauche, la musique en 1903, dirigée par le chef Beaumont, à droite, la musique en 1912 dirigée par le chef Copet. Le programme du concert donné le 10 septembre 1907.

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

le 148ème RI, Givet, Onhaye, Dinant, Namur, août 1914, les ponts sur la Meuse, Cadoux, Mangin,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une revue place Méhul.

CPA, Collection privée. merci au propriétaire pour le partage.

11:41 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.